Beaumont-en-Véron - Velors

Ce domaine a porté les noms de: Velort, Velortum (XIe siècle, cartulaires de Noyers et de Saint-Florent de Saumur), Velore (1322, charte de Pommier-Aigre), Velort (XVIIIe siècle, carte de Cassini).
C'était un fief relevant de Cravant à foi et hommage lige et de Beaumont à foi et hommage simple. Le propriétaire devait au seigneur de Beaumont un chapeau de romarin et une chanson au jour de l'an, et un chapeau de roses à la Fête-Dieu.
Le curé d'Avoine devait au seigneur de Velors un dîner le jour de Saint-Maurice, un pain de ménage pour ses oiseaux et une poule pour son chien.
Le fief de Velors appartenait, à la fin du XIe siècle, à un chevalier nommé Leufus; en 1208, à Raymond de Beaumont; en 1240, à Geoffroy de Beaumont; en 1448, à Jean de Razilly; en 1485, à René de Faye; en 1550, à Jean de Chantemerle, qui le vendit, en 1550, à René de Bastarnay, comte du Bouchage.
Ce domaine passa ensuite aux princes de Bourbon, ducs de Montpensier (1598-1604); à Catherine de Joyeuse, femme de Charles de Lorraine (1626); à Claude de Razilly (1627); à Gabriel de Razilly (1689); à Louis-Melchior de Razilly (1724); à Michel-Isaac de Razilly (1761); à Gabriel-Claire de Razilly (1759) qui eut un fils, Michel-Robert, capitaine de vaisseau (1789).
Le château date du XVe siècle. Sa chapelle est mentionnée dans le Registre de visite du diocèse de Tours de 1787.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire